Bienvenue sur Terre !

À très vite !

Quelque part, le 2 août 2031

A Moi,

Comment vas-tu ? Toujours dans le doute ? noyée sous les fausses excuses et les regrets ? Ne sors pas ta cravache. Inutile de te flageller. Ce qui est fait est fait, et ce qui n’est pas fait peut encore se faire. C’est justement l’objet de cette lettre. Rien n’est perdu et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Il faudrait juste que tu saches pourquoi tu n’arrives pas à t’atteler à la tâche. Si je te dis que ça n’aboutira à rien, ça te détendra ? Ou tu baisseras les bras ? Si je te dis que oui, un avenir heureux est au bout, est ce que cela te tétanise ou te donne enfin le courage de te lancer ?

Peu importe ce qu’il se passe aujourd’hui pour tes 50 ans, que tu en vives ou pas, que tu sois connue ou pas, que la famille aime ce que tu fais ou non…tu ne le sauras jamais si tu ne fais rien. Et tu vivras alors avec des « Et si… ». Et si, c’est sympa pour lancer une bonne petite histoire, pour trouver une situation un peu originale, pour se poser des questions. Mais si c’est pour imaginer une autre vie, une vie que tu n’as pas souhaité mettre en place, une vie parallèle qui s’est fanée petit à petit, cela ne vaut pas la peine.

Ce qui importe, c’est de déterrer ces histoires…oui les déterrer, à la Stephen King ! Prends ta pelle et descends dans cette cave à rêver, même si parfois cette cave à ressentir te fait peur. Mais peur de quoi ? Tu es toute seule devant ton ordinateur quand tu écris ! Tu peux bien pleurer, te mettre en colère ou rigoler toute seule comme une folle, qu’est ce qui t’en empêche ? Rien… Enfin si, toi et toi seule. Il faut les déterrer avant qu’elles ne sentent le moisi, avant que quelqu’un d’autre ne les déterre. Alors oui, creuser des trous, c’est du boulot et ça fatigue ! Mais quand la pelle commence à buter sur quelque chose, quel plaisir de se dire qu’on a enfin trouvé, qu’il ne reste plus qu’à définir les contours de l’objet, l’exhumer, puis le nettoyer, le polir et le mettre en valeur pour le présenter au monde.

Tu l’as senti ce plaisir ? C’est le plaisir de l’archéologue que tu aurais aimé être, du détective que tu aurais pu devenir, de la fouine que tu es. Ce petit sursaut d’excitation à l’idée d’avoir trouvé un trésor, un secret, parfois une énigme. La joie de la décortiquer, l’analyser pour enfin la comprendre. Et bien c’est tout ce que tu dois retenir. Ces moments agréables une fois le travail accompli.

Pas de pression sur ce qui peut se passer par la suite… c’est toi le maître du jeu, que ce soit pour décider de vie ou de mort sur tes personnages, comme le fait de faire lire ou non ce que tu as écrit. Alors, non, je ne te spoilerai pas ton avenir. Tu ne sauras rien car de toute façon il dépend de ce que tu fais maintenant !

A bientôt et bon courage.

Ton toi, toujours aussi sympa 😉

PS : Vous avez bien ri ? Je comprends…on rit jaune quand un message qui ne nous est pas adressé fait quand même écho en nous !   😉   A bientôt sur la planète de nos rêves !

motivational-1177436_1280 - copie

* Vivez vos rêves, quels qu’ils soient…

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “À très vite !”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s